Une Chrysler Turbine 1963 est à vendre

Auto 123 (Daniel-Rufiange)
Une Chrysler Turbine 1963 est à vendre

Avez-vous quelques centaines de milliers, voire quelques millions de dollars qui traînent quelque part ? Vous aimeriez investir dans une valeur sûre ? Si vous avez répondu oui à ces deux questions, lisez ce qui suit.

Si vous avez répondu non, lisez ce qui suit quand même ; ça va vous donner envie d’emprunter à tous vos amis pour faire une folie.

En fait, de tous les modèles de collection que l’on peut retrouver sur le marché, aucun n’est plus unique que la Chrysler Turbine 1963. AUCUN ! Comme son nom l’indique, ce dernier fonctionne à l’aide d’une turbine, ce qui fait de lui une bibitte rare en soi.

Voici Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

La Chrysler Turbine 1963, avant

Si ce modèle vous est inconnu, voici très brièvement son histoire. Dans les années 1960, Chrysler s’intéressant au développement d’un moteur fonctionnant avec une turbine pour la propulsion de ses véhicules. Pour en avoir le cœur net, soit voir s’ils pouvaient fonctionner au quotidien, la compagnie a construit 5 prototypes, puis 50 modèles de série. Ces derniers ont été prêtés à plus de 200 individus/familles. Chacun a eu le véhicule pour une période de 90 jours et il devait l’utiliser comme n’importe quel autre modèle.

Le moteur révolutionnait à un rythme fou (environ 20 000 tours/min au repos, 36 000 tours/min en pleine action) et proposait une douceur hallucinante. Sa puissance ? 130 chevaux et 425 livres-pieds de couple. Il était couplé à une boîte automatique à trois vitesses.

Par la suite, les voitures ont été rendues à Chrysler. La compagnie en est venue à la conclusion que sa technologie ne représentait pas l’avenir (quoique le programme soit demeuré actif jusqu’au début des années 80) et elle a décidé d’envoyer les modèles à la casse. En fait, tous, sauf neuf. Du nombre, cinq ont été remis à des musées, deux se sont retrouvés aux mains de collections privées et deux sont demeurés chez Chrysler.

La Chrysler Turbine 1963, profil

Un des collectionneurs privés est bien connu, car il s’agit de Jay Leno (son modèle avait d’abord été retenu par Chrysler). Sa voiture n’est pas à vendre. C’est donc l’autre qui se retrouve sur le marché. En fait, la voiture offerte par le groupe Hyman a d’abord été vendue à William Harrah (chaîne de Casino) avant d’être transférée au fondateur de la chaîne de pizza Domino, puis à un dernier propriétaire, Frank Kleptz. C’est ce dernier qui s’apprête à s’en départir.

La pièce de collection a été remise en état de marche et elle se présente avec sa peinture, ses moulures et son intérieur d’origine. Elle est livrée avec des pièces de rechange et divers documents. Et bien sûr, elle ne passe pas inaperçue avec sa carrosserie signée Ghia.

Le boni, c’est que si vous mettez la main sur ce modèle, vous pouvez être certains de ne pas en croiser d’autres sur la route.

La Chrysler Turbine 1963, trois quarts arrière

Le groupe Hyman n’a pas indiqué de prix de vente anticipée, mais attendez-vous à ce que la voiture fasse sauter la banque. Pour vous donner une idée, un moteur de rechange est à vendre au prix de 100 000 $ américains. Et peu importe le prix que la voiture se vendra, ce dernier sera plus élevé dans 10, 20, voire 30 ans.

Un investissement sûr.

La Chrysler Turbine 1963, intérieur La Chrysler Turbine 1963, première rangée La Chrysler Turbine 1963, deuxième rangée La Chrysler Turbine 1963, cadrans La Chrysler Turbine 1963, moteur La Chrysler Turbine 1963, arrière

Partager cet article
0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments